Au revoir, Paris

      2 commentaires sur Au revoir, Paris

Mr Wonderful

Bonjour à tous,

J’espère que vous allez bien ! Je sais, ça fait une éternité que je n’ai rien posté et j’en suis désolée… Je n’arrive décidément pas à rester assidue plus de 6 mois. Mais comme vous le savez peut-être, j’aime poster quand j’ai l’inspiration et l’envie de papoter avec vous !

Pour tout vous dire, depuis le dernier article que j’ai posté au mois d’Avril beaucoup de choses ont changé dans ma vie.

J’avais beau me battre, je n’arrivais pas à être heureuse, je n’arrivais pas à composer avec les éléments de ma vie parisienne. J’aime la famille que je me suis créée, les amis que je me suis fait et ceux qui sont là depuis de nombreuses années. Sans eux, la vie aurait été tellement plus fade et je n’aurai jamais pu tenir 5 ans sur Paris. Mais la vie est ainsi faite. Elle vient avec ces épreuves qui nous donnent de l’expérience et permet d’avancer dans notre quête personnelle. Alors que la même épreuve persiste d’années en années, j’ai pris conscience que je n’avais toujours pas réussit à apprendre ce que la vie voulait m’enseigner. C’est plus ou moins sur un coup de tête que j’ai décidé de chambouler ma vie. J’ai quitté mon boulot, rendu mon appartement et quitté ma famille parisienne. Suite à cette décision j’ai vécu quasiment 2 mois difficiles à me demander si je prenais la bonne décision, si je n’allais pas le regretter, si ce n’était pas la plus grosse connerie de ma vie que de décider de tout recommencer à 25 ans.

Marichou 25 ans

Et bien justement, je trouve que faire le bilan à 25 ans est une bonne chose pour changer ce qui ne va pas et réaligner les éléments de la vie pour se diriger vers ce à quoi j’aspire ! Alors oui j’étais bien entourée, avec des amis en or, mais au final que je ne voyais pas tant que ça. J’étais pas loin de Disneyland Paris, le paradis à quelques stations de RER et pourtant j’y allais de moins en moins. Il était là le gros problème. Je ne voulais plus prendre les transports si bien que ça en était devenu difficile d’aller travailler et qu’en dehors de ça je ne voulais plus sortir, ni prendre la voiture. 25 ans et seule. Célibataire et sans enfant. Les années qui passent et pas d’avenir de famille à l’horizon. Comment continuer à pouvoir vivre sur Paris ?

Marichou Cristina Timéo

Pour ce qui est du travail, je terminais ma section à la crèche. Les petits sont devenus grands et ont fait leur rentrée à l’école. J’avais aussi l’interdiction de rouvrir une section de bébé avec mon binôme adoré. Ajoutez à cela l’impression de ne pas avoir énormément de reconnaissance et l’impression d’être entourée de plus en plus de personnes malveillantes et portés sur le jugement. Heureusement mes collègues étaient loin d’être toutes comme ça mais j’ai eu des bonnes et des mauvaises surprises ces derniers mois. J’ai fait le choix d’interpréter ça comme un signe de l’univers.

Notre Dame Paris sous la neige

Beaucoup de personnes se sont amusés à essayer de me convaincre que je n’arriverai pas à trouver de travail rapidement, qu’il n’y avait pas de demande en Auxiliaire de puériculture dans la nouvelle ville où je migrai. Que j’avais vécu trop de changement en quelques semaines pour être assez forte psychologiquement pour assurer dans un nouveau travail et réussir à m’intégrer. Mais je ne les ai pas écouté. Je me suis écoutée. J’ai fait confiance à l’univers et je me suis faite confiance. Et j’ai passé 2 entretiens qui ont débouché sur une proposition positive ! J’ai rencontré une direction avec une pédagogie qui m’a tout de suite fait écho, plus la conversation évoluée et plus je me suis retrouvée. On me propose plus de responsabilités, ce dont j’avais besoin.

Marichou Josca sweet Lolita Angelic pretty Tea Party Noel 2017

J’ai continué à suivre mon instinct et j’ai eu raison. Bien évidement mes amis me manquent énormément et j’essaie déjà de planifier mes prochaines visites parisiennes pour revoir un maximum de monde. Mais à part ça, je revis. Je sors, parfois même après ma journée de travail ! Je conduis et je n’ai pas de problème pour me déplacer. Je suis beaucoup moins fatiguée et le stress a considérablement diminué. Plus besoin d’avoir peur qu’il y ai des problèmes de train, que je ne puisse pas rentrer chez moi ou que je me retrouve coincée et seule. Au niveau du travail, ça va bientôt faire un mois que je suis dans cette nouvelle crèche et tout se passe bien. Je m’entends très bien avec l’équipe, j’aime la fonction que j’exerce, je suis entourée de pleins de personnes gentilles. J’ai reçu plus de compliments et de reconnaissance en l’espace d’un mois de la part de la direction et de l’équipe qu’en 4 ans dans mon ancienne crèche.

Rose à Paris

Est-ce que je regrette d’être partie sur Paris il y a 4 ans ? Non. J’ai acquis énormément de choses et appris beaucoup sur moi. J’ai muri et bravé beaucoup d’épreuves. Si je n’étais pas partie, je ne serai pas la personne que je suis aujourd’hui. Même si ça a été loin d’être tous les jours faciles, ces 4 années sur Paris ont fait que je suis moi.

Est-ce que je regrette d’avoir tout quitter ? Non. Plus les jours passent et plus l’univers me confirme que j’ai pris la bonne décision. Et si j’ai bien appris quelque chose, c’est de toujours s’écouter, de se faire confiance et de suivre son instinct.

Dans quelle ville suis-je maintenant ? Je ne préfère pas le dire pour le moment mais si vous êtes attentif, il y a de nombreux indices sur mon Instagram.

Marichou Londres

Merci Paris, merci Disneyland, merci El Mejor Equipo, merci les millepattes, merci mon premier amour de m’avoir brisé le coeur, merci Mme Bertrand, merci à tout ça de m’avoir permis de vivre ces expériences et de faire la personne que je suis aujourd’hui !

signature marichou mode

2 thoughts on “Au revoir, Paris

  1. Marie de la maison rose

    Je suis heureuse de te savoir apaisée , peut-être nois allons pouvoir nous voir plus souvent.
    Prend soin de toi au maximum, tu est une super nana et tu m’hérite d’être sereine.
    Gros bisous à toi ✨

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *